Punaises de lit : comment s’en débarrasser sans insecticides

Pour déloger les punaises de lit et leur cortège de désagréments, il est déconseillé d’utiliser un insecticide.

Démangeaisons, angoisses, insomnies… La présence de cet insecte suceur de sang chez soi, dans les hôtels, les locations saisonnières, les cinémas ou les hôpitaux tourne vite à l’enfer. Jusqu’à 11 % des ménages français auraient été touchés entre 2017 et 2022, d’après une enquête de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire). 
La plupart des insecticides sont devenu inopérants car les bestioles y sont devenues résistantes. Les seuls qui sont efficaces sont des perturbateurs endocriniens qui peuvent avoir des effets délétères sur la santé des humains et sur l’environnement.

Heureusement des alternatives existent : guide en 6 étapes….
1) S’assurer que les piqûres sont bien celles de punaises : elles sont alignées ou regroupées et se situent uniquement sur les parties du corps découvertes. Des traces de déjection peuvent imprégner les draps ou faire comme une tache d’encre. On peut faire aussi appel à une société de détection canine. 

2) Fixer l’infestation dans la zone où les punaises se nourrissent (uniquement la nuit). C’est généralement la chambre. Il ne faut rien faire sortir ni entrer et surtout continuer à dormir dans la pièce. 

3) Décontaminer les vêtements, les objets et le petit mobilier : les transporter dans des sacs hermétiques ou les entourer de film plastique, laver les vêtements à 60°C ou les passer au congélateur à -20°C pendant 3 jours, comme les petits objets. Pour le petit mobilier, on peut se rapprocher d’un désinsectiseur et utiliser une chambre froide ou un caisson chauffant (sorte de tente pliable et démontable).

4) Aspirer méticuleusement et passer un nettoyeur-vapeur : d’abord aspirer le matelas, le lit, autour du lit, toute la chambre. Puis on place le sac d’aspiration dans un sac hermétique et on le jette. Il faut ensuite passer un nettoyeur-vapeur dont la chaleur va permettre de tuer les spécimens et les œufs qui ont échappé à l’aspirateur. Les punaises ne résistent pas au-delà de 48 °C. 

5) Utiliser du dioxyde de silicium synthétique ou de la terre de diatomée, en spray ou en poudre, pour traiter les armatures du lit, les vis, les prises électriques, l’arrière des plinthes et autres endroits stratégiques. Le dioxyde de silicium absorbe la graisse de la punaise et conduire à sa dessication. La terre de diatomée est abrasive et provoque la mort des punaises par hémorragies. 

6) Surveiller : rester vigilant et faire appel à une société de détection canine pour vérifier l’efficacité du traitement.

Si l’on ne se sent pas capable de suivre ce protocole, on peut faire appel à un désinsectiseur qui propose des prestations sans insecticide, comme par exemple Ô Punaise

Source : Reporterre, Fabienne Loiseau - 18/09/23

Vie Saine et Zen