Plusieurs substances contenues dans les crèmes solaires ont un effet négatif sur les coraux, pointe l’Anses

15 à 20 substances chimiques, dont des crèmes solaires et des pesticides, ont un effet négatif sur les coraux.

Dans un rapport publié le 18 septembre dernier, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) confirme cette menace supplémentaire causée par l’activité humaine sur l’environnement. Chaque année, environ 25 000 tonnes de crèmes solaires sont diluées dans les océans.
53 substances ont été étudiées, dont les filtres UV, les hydrocarbures, les pesticides ou les métaux.
"L’expertise montre que la moitié des substances évaluées peut présenter des risques pour les récifs coralliens et contribuer à leur dégradation."

Trois substances, notamment, ont été identifiées comme toxiques pour les coraux : l’oxybenzone, l’octinoxate et l’octocrylène. Ces composés permettent d’absorber les rayons solaires et entrent dans la composition de nombreuses lotions.
L’Anses a demandé récemment de restreindre l’utilisation de l’octocrylène, un filtre UV chimique présent dans la plupart des crèmes. Celui-ci se dégrade avec le temps en benzophénone, un perturbateur endocrinien classé comme cancérogène probable pour l’homme par l’OMS.

En conclusion, l’Anses recommande de créer ou de renforcer la surveillance et le suivi des substances chimiques, de limiter les rejets de substances dangereuses à la source – notamment avec des interdictions réglementaires de mise sur le marché – et d’améliorer les réseaux d’assainissement des eaux usées.

 

Source : Libération - 18/09/23

Vie Saine et Zen