Le thymus, considéré comme "inutile" chez l’adulte, pourrait en réalité lutter contre le cancer

La thymectomie multiplierait par deux les risques de cancer et de mortalité à échéance de cinq ans…

C’est la conclusion d’une étude observationnelle états-unienne réalisée auprès de 7 000 patients ayant subi une chirurgie cardiaque, certains avec ablation du thymus et d’autres non. Par ailleurs, les cancers constatés dans le premier groupe étaient généralement plus agressifs et récidivaient plus souvent. Il est aussi apparu que le risque de développer une maladie auto-immune y était plus élevé.

Petite glande située derrière le sternum, le thymus joue un rôle important dans le développement du système immunitaire chez l’enfant. Chez l’adulte, il est souvent considéré comme inutile et peut être retiré lors d’une chirurgie cardiaque ou pour traiter certains cancers ou maladies auto-immunes.
Les auteurs de l’étude pensent qu’en réalité le thymus continue à produire de nouvelles cellules T (des globules blancs qui combattent les infections) à l’âge adulte et à jouer un rôle important dans le maintien d’une bonne santé jusqu’à la fin de notre vie. Ils recommandent donc de préserver autant que possible la précieuse petite glande, jusqu’à plus ample informé...

 

Source : Alternative Santé, Jean-Pierre Giess - 07/09/23

Vie Saine et Zen